16 mars 2011

Mon copain Arthur

Quand on me connait bien, on le sait. Je suis une inconditionnelle de Rimbaud.
C'est impossible à expliquer, j'ai aimé presque instantanément.

Tout a commencé quand mon Papa m'a fait apprendre par coeur à 4 ans Ma Bohème.
De fil en aiguille je m'y suis intéressée de plus en plus, je l'ai lu (en bonne partie) et me suis penchée sur le personnage. Au début il était pour moi comme LE rebelle, genre trop beau/trop intelligent/trop spirituel.

Et puis un jour je suis tombée sur un super livre: 


C'était évident, Rimbaud était certainement un casse-pied gigantesque, mais aussi un garçon normal avec ses idées, ses failles, ses envies. Après lecture de cette biographie très bien illustrée avec des extraits de poèmes et de correspondances je me sentais plus en phase avec l'homme Rimbaud et non pas son personnage.

Il faut dire qu'à l'école quand on parle du poète, un certain parti-pris est engagé. "Le poète aux semelles de vent" et bla bla bla. Mais une fois son histoire re-située dans le contexte de l'époque, peut être aurions-nous choisi de prendre le même chemin?

Pour finir, il y a eu une expo à laquelle je n'ai pu assister il y a quelques temps: Rimbaud Mania.
Mais comme je suis entourées de personnes formidables, j'ai reçu en cadeau le livre de l'expo. Et c'est tout bonnement incroyable de voir ce que Rimbaud suscite toujours dans l'imaginaire et la création au quotidien.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. C'est article ne m'étonne pas de toi !!

    Bises

    RépondreSupprimer
  2. alala Rimbaud...Mon chouchou aussi :)

    RépondreSupprimer